Quand c’est une bonne tradition…

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Publication publiée :5 février 2023
  • Post category:Concert

Hormis les vœux et la galette des rois, quel évènement est devenu une tradition en ce début d’année ? Et bien le concert hommage à Johnny par les Witch Doctors. Et cela dure depuis le premier concert en janvier 2018. Tradition qui a résisté aux méfaits de la crise sanitaire. Et qui affichait complet une nouvelle fois.

Un répertoire choisi.

C’est donc le premier concert de l’année 2023 pour les Witch Doctors. Formation en pleine forme pour cette reprise. Dans un Soubock une nouvelle fois bien rempli, en forme et en feu. En un peu plus de 4 heures, pas moins de 45 chansons du répertoire du Taulier vont être interprétées par Jean-Christophe et sa bande. Peu ou prou les mêmes titres que le 4 décembre dernier. Mais pas que …

Le show conserve la même structure que les précédents: les Witch Doctors commencent, puis seul Jean-Christophe reste seul sur scène. Retour des trois autres membres, avant un nouveau break, et JC seul. Enfin le final, les 4 musiciens ensemble.

Notre quatuor attaque fort avec Je Suis Né Dans La Rue (Rivière… ouvre ton lit, 1969), La Terre Promise (La terre promise, 1975) et là, on se rend vite compte que nos guitaristes sont en forme…

… et les titres s’enchainent: Le Pénitencier (Le pénitencier, 1964), La Musique Que J’Aime (Insolitudes, 1973), Oh Carole (Les rocks les plus terribles, 1964), Requiem Pour Un Fou (Derrière l’amour, 1976), Pas Cette Chanson (EP Madison twist, 1962), La Fille De L’Eté Dernier (Rock à Memphis, 1975), Joue Pas De Rock’N’Roll Pour Moi (Derrière l’amour, 1976).

Pour les chansons suivantes, Jean-Christophe reste seul sur scène. Accompagné de sa Gibson J200 il interprète 8 titres: Le Chanteur Abandonné (Rock’n’roll attitude, 1985), L’Envie (Gang, 1986), L’Idole Des Jeunes (L’idole des jeunes, 1962), Retiens La Nuit (Retiens le nuit, 1962), Les Bras En Croix (Les bras en croix, 1963), Quand Revient La Nuit (Hallelujah, 1965), Noir C’Est Noir (La génération perdue, 1966)), et Derrière L’Amour (Derrière l’amour, 1976).

Puissance 4

Ses compagnons de scène de retour, Jean-Christophe enchaine avec Johnny Reviens (Les rocks les plus terribles, 1964), 37eme Etage (Rock A Memphis, 1975), Excuse Moi Partenaire (Les guitares jouent, 1964). Un Ma Jolie Sarah (Flagrant délit, 1971) endiablé permet à nos deux guitar-héro de nous montrer l’étendue de leur talent, et le plaisir de jouer.

Une tradition dans la tradition: le partage. C’est le moment choisi pour faire monter sur scène Nicolas Laperruque pour interpréter Hey Joe (1967). De grands moments de guitare là aussi.

La première partie du show s’achève avec Quelque Chose De Tennessee (Rock’n’roll attitude, 1985). Après près de 2 heures de spectacle, alors que beaucoup rangerait le matériel, Les Witch Doctors font une petite pause et remettent ensuite le couvert pour plus de 2 heures encore. Et quelle entame: Allumer Le Feu (Ce que je sais, 1998), Voyage Au Pays Des Vivants (Rivière… ouvre ton lit, 1969), Que Je T’Aime (1969).

Toute cette énergie sur scène, on la doit quand même à Jean-Christophe. En leader, il assure et guide le groupe. La basse vrombit, la voix est solide, et Dieu qu’il ne doit pas être facile de chanter du Johnny pendant 4 heures.

Elle est Terrible (Les bras en croix, 1963), J’La Croise Tous Les Matins (Lorada, 1995), Quand Je L’Ai Vue Devant Moi (Les guitares jouent, 1964) et Ma Main Au Feu (Country, Folk, Rock, 1972) nous amènent vers la deuxième partie solo de Jean-Christophe.

En solo …

De nouveau seul en scène, Jean-Christophe enchaine avec Diego Libre Dans Sa Tête (Dans la chaleur de Bercy, 1991), Je Te Promets (Gang, 1986), Vivre Pour Le Meilleur (Sang pour sang, 1999), J’Ai Oublié De Vivre (C’est la vie, 1977). C’est aussi la dédicace, celle qui fait plaisir à tout le monde: L’Hymne A L’Amour (Lorada tour, 1996). “C’est bien la première fois (je crois) que je chante cette chanson sur scène … elle était enfouie dans un coin de ma mémoire…” dixit Jean-Christophe. Il a bien fait de la chanter.

The final …

Les trois compères reviennent sur scène. Et comme d’habitude, le final sera d’enfer. Le groupe, trois guitares acoustiques quand même, enchaine Gabrielle (Derrière l’amour, 1976), Cheveux Longs, Idées Courtes (La génération perdue, 1966),…

Cours Plus Vite Charlie (Rêve et amour, 1968), Si J’Etais Charpentier (Palais des Sports 1967), De L’Amour (De l’amour, 2015), Da Dou Ron Ron (Da dou ron ron, 1963).

Retour de la fée électricité pour terminer ce show. Avec Raphaël Roumy à la batterie sur Fils De Personne (Flagrant délit, 1971)…

… puis Jusqu’à Minuit (Olympia, 1967), Le Bon Temps Du Rock’N’Roll (Hollywood, 1979) et Tes Tendres Années (L’idole des jeunes, 1963) clôturent la soirée.

Une nouvelle fois un concert de grande qualité. Des musiciens qui se connaissent sur le bout des doigts. Pas de répétition pour la prestation de ce soir. Ce qui en dit long sur le talent de nos Witch Doctors. Mais ça, on le savait 🙂 Un public aussi, avec une salle comble, acquis au répertoire de Johnny, ou à la performance du groupe, ou les deux.

Normalement, nous devrions retrouver les Witch Doctors, pour cet hommage, en décembre prochain. Il faudra réserver dès l’annonce, car les places deviennent chères 🙂 . Sinon, prochain concert à la ferme de Varambert le 4 mars prochain (JC/Laurent + Choristes). Et le 5 mars à l’Espace Tandem à Caen (septet), sous réserves d’autres dates à venir.

Please follow and like us:
fb-share-icon
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires